Bienvenue sur mon blog : Pour découvrir la Hongrie et la comprendre !!!

Résumé des quatre premiers mois de la présidence tournante de l’Union Européenne par la Hongrie depuis le 1 Janvier 2011 :
24 juin, 2011, 23:02
Classé dans : politique

Aujourd’hui le lundi 9 mai 2011, nous fêtons l’Europe et pourtant cette journée ne semble pas susciter l’intérêt de beaucoup de gens, certains l’ignore même !
Alors puisque personne ne s’y intéresse je vais le faire car je suis consterné de voir les centres d’intérêt de médias qui nous dépriment ou nous parlent de choses futiles comme l’actualité « people » ou encore épiloguer sur les scandales sportifs, bref l’Europe ne fait pas vendre et n’est pas rentable pour ces personne. D’ailleurs qui ici s’y intéresse à part moi ?
J’en viens même à me poser la question de savoir si ce que je fais la et utile enfin j’aurais essayé.
Alors voici de quoi je vais vous parlez, étant donnée que nous fêtons le 9 mai 1950, je me permet de parler de quelque chose dont on parle trop peu, la présidence tournante de l’Union Européenne assuré depuis le 1 Janvier 2011 par la Hongrie, malgré ce qu’on pourrait penser car personne n’en parle sauf quand de « nouveaux scandales » sévissent et bien des mesures importantes ont été prises, et de grandes choses ont été faites, et oui ils travaillent et savent le faire malgré le fait que ce soient des personnes venant d’Europe Centrale !
Voici un petit résumé des quatre mois de présidence hongroise, bien sur vous pouvez retrouvez les informations complémentaire sur www. eu2011.hu
Je réécrirais un autre article plus complet et plus long sur lors de la fin de la présidence hongroise de l’Union Européenne en Juin.
Tout d’abord je vous est retranscrit l’interview mais pas dans son intégralité de Monsieur Barroso à une qui résume assez bien le parcours de la présidence hongroise de l’Union Européenne :

« L’avancée la plus importante s’est traduite par les progrès rapides et substantiels sur les six propositions législatives en matière de gouvernance économique.
Premièrement, un accord a été trouvé en vue de recourir à la procédure de coopération renforcée pour créer un brevet européen commun.
Deuxièmement, des décisions ont été prises afin de moderniser l’infrastructure énergétique de l’Union, condition essentielle à l’amélioration de notre compétitivité. Troisièmement, la finalisation du règlement relatif à l’initiative citoyenne devrait contribuer à associer plus que jamais les citoyens au processus décisionnel européen. Enfin, l’accord sur la directive relative aux droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers permettra à nos citoyens de comprendre comment aller suivre un traitement médical dans un autre Etat membre.
Sous présidence hongroise, nous avons fait une avancée importante en ce qui concerne la stratégie pour les Roms, au moyen de la création d’un cadre européen pour les stratégies nationales d’intégration des Roms à l’horizon 2020. Je me réjouis de prendre connaissance du rapport que la présidence présentera à ce sujet lors du Conseil européen du mois de juin.
En matière d’élargissement, les progrès concernent plus particulièrement la Croatie et je tiens à insister sur le fait que la Commission se réjouit d’accueillir bientôt la Croatie en tant que 28e Etat membre. L’adhésion de la Croatie est proche, mais un dernier effort est nécessaire.
Le « Pacte pour l’euro plus » a fait l’objet d’un accord entre les pays de la zone euro tout en restant ouvert aux autres Etats membres qui souhaitent s’y joindre, et six pays qui ne sont pas membres de la zone euro s’y sont en réalité associés. En aucun cas, le Pacte ne met en péril ou n’affecte la portée des engagements pris par l’Union dans son ensemble en faveur des réformes ou de la consolidation budgétaire. Il constitue plutôt un supplément et un complément à ces engagements. »

Maintenant d’autres points et détails :
Le 19 janvier 2011, les députés du Parlement Européen (PE) ont voté l’accord de stabilisation et d’association entre l’UE et la Serbie.

Le 16 février 2011, le règlement sur l’initiative citoyenne européenne a été solennellement signé à Strasbourg par János Martonyi, ministre des Affaires étrangères, au nom du Conseil et Jerzy Buzek, président, au nom du Parlement européen. Grâce au traité de Lisbonne, tous citoyens peuvent faire une proposition de loi à partir de 2012.

Le 23 février 2011, János Martonyi a activé au nom de la présidence hongroise le mécanisme de protection civile de l’Union européenne et a pris les mesures nécessaires afin que l’évacuation des citoyens de l’UE puisse commencer dans les meilleurs délais.

Partout en Europe, les passagers d’autocars pourront bénéficier de la même protection.

Lors de sa réunion du 10 mars 2011, le Conseil Compétitivité a donné à un groupe de 25 Etats membres son feu vert pour la mise en place, dans le cadre d’une coopération renforcée, d’un système unique de brevets. Ainsi simplifié et désormais moins coûteux, l’enregistrement des brevets stimulera l’innovation et renforcera la compétitivité des entreprises européennes, a affirmé le ministre délégué Zoltán Cséfalvay, qui présidait la réunion.

La ministre déléguée a rappelé qu’à la suite de cette catastrophe, l’Union européenne avait activé le Mécanisme de protection civile de l’Union, avait commencé à organiser les opérations d’aide et avait envoyé un groupe d’experts dans l’archipel nippon.

La présidence contribue à la mise en place du nouveau système européen de protection des victimes.

Le Conseil est parvenu à un accord sur la nécessité d’accélérer les négociations relatives à la modification du règlement correspondant, en permettant d’élargir le champ des compétences de l’agence FRONTEX.

Il est de l’intérêt de tous les Etats membres de participer à l’évaluation de la sécurité et de risque des centrales nucléaires, a déclaré Tamás Fellegi, ministre du développement national, après la réunion extraordinaire des ministres de l’énergie qui s’est tenue à Bruxelles, le 21 mars. La présidence hongroise a convoqué cette réunion pour évoquer les conséquences, sur le marché de l’énergie, des évènements au Japon et en Afrique du Nord, mais également pour coordonner les mesures que prendront l’Union et les Etats membres.
Les centrales seront révisées dans le courant de cette année.

Les ministres des affaires européennes des pays de l’Union ont approuvé, le 13 avril 2011, le document final de la Stratégie pour le Danube. Présidant la réunion, János Martonyi, ministre hongrois des affaires étrangères, a annoncé que la première moitié du premier objectif de la présidence était ainsi mise en œuvre et que la préparation des programmes concrets pouvait débuter.
La stratégie pour le Danube permet en autre avec la coopération des pays concernés plus de pays tiers non membres de l’Union Européenne (Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Moldavie et Ukraine) de mettre en valeur la région et le Danube en favorisant le développement du trafics fluviales, la sauvegardé de l’environnement et la gestion de zones écologique protéger,et d’autres objectifs en autres.

Lors de la conférence relative à l’adhésion de la Croatie, qui s’est tenue le 19 avril 2011, à Bruxelles, l’Union européenne et la Croatie ont conclu un accord sur deux autres chapitres de négociation. Des 35 chapitres, 30 ont été déjà clôturés, ce qui représente un grand pas vers la clôture des négociations d’adhésion.

Le 28 avril 2011, le Comité économique et social européen a communiqué, au cours d’un débat public, l’avis qu’il avait élaboré sur l’intégration sociale des Roms à la demande de la présidence hongroise. Les chefs d’Etat et de gouvernement européens devraient adopter, au mois de juin, la stratégie de l’Union européenne pour l’intégration des Roms.

D’autres sujets ont été aborder et débattu, des sujets pour lesquelles la présidence hongroise à déjà bien avancé pour trouver des accords de coopération et de gestion commune, nous en sauront plus dans les semaines à venir : L’eau, l’environnement, la gestion des inondations, problème démographique, famille, criminalité, compétitivité, emplois, handicapés, cyber attaque.

Source : www. eu2011.hu



Relations de voisinages ou « le malaise hongrois » :
30 mai, 2011, 22:50
Classé dans : politique

Depuis le traité de Trianon en 1918 qui à divisé l’Autriche-Hongrie en plusieurs pays avec la création de deux nouveaux Etats, la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie subsiste un malaise dans l’esprit des hongrois.
Tout d’abord la Hongrie a perdu une grande partie de sa superficie, premièrement la Roumanie alliée de la France à récupérer beaucoup de territoires de l’Autriche-Hongrie (111km2), ensuite comme c’est écris ci dessus s’est crée deux nouveau Etats, mais outre l’aspect territoriale, trois millions de hongrois se sont retrouver du jour au lendemain dans de nouveaux Etats.
Aujourd’hui la Hongrie compte 9,9 millions d’habitants mais il existe certaines zone géographiques ou les minorités hongroises sont assez nombreuses notamment dans les pays limitrophes comme la Slovaquie ou 10% de la population est hongroise.Ils sont aussi assez nombreux en Roumanie à peu près un million ou encore en Serbie dans la région autonome du Voïvodine ou il représente 14,2% de la population.
Ce fait est problématique comme les hongrois gardent en mémoire ce triste épisode de leur histoire, cela crée des tensions importantes entre ethnies dans les pays concernés, si bien que ce problème est devenu une question politique, du coup les tensions entre Budapest et Bratislava ont prit des tournures assez conflictuelles pour ne citer qu’un exemple.
Suite à la victoire du FIDESZ partis politique hongrois de droite actuellement au pouvoir le 25 avril 2010, la question de l’identité national à été posé et Budapest à voté une loi qui permet aux hongrois de Slovaquie d’avoir la double nationalité, Bratislava à tout de suite réagit en disant que si un hongrois de Slovaquie choisirait la nationalité hongroise il se verrait retirer sa nationalité slovaque.
Dans tous les pays voisins de la Hongrie ou vivent des communautés magyar, des partis politiques hongrois les représentent et se veulent garant de la protection des hongrois des autres pays et se battent pour leur apporter plus de droits. Ainsi les Sicules, qui sont les hongrois de Roumanie veulent crée un pays autonome en Roumanie ou bien se rattacher a la Hongrie, il faudra particulièrement être attentif au cas roumains car en 2012 se joue les élections présidentielle et parmi les candidats se trouvent le chef du partis hongrois de Roumanie.
Bien que ce dernier n’est pas l’intention de prendre par à un tel projet souhaiter en grande partie par les populations hongroises de Roumanie, si il l’emporte cela pourrait crée de nouvelles tensions entre Budapest et Bucarest.
Enfin il faut rester vigilant à l’égard de la Serbie dont les hongrois se trouvent déjà dans une régions autonome.Tout fois l’espoir que le Voïvodine devienne le 196 Etats du monde est pratiquement inexistant.
Heureusement les tensions politiques se sont atténuer et Viktor Orban, le premier ministre a réussit à trouver un accord avec ses homologues slovaques.
Cette thématique n’en reste pas moins risquée, et est le terrain privilégié du Jobbik partis d’extrême droite hongrois qui est devenus la troisième force politique de Hongrie en 2010 créent la surprise derrière le partis socialiste au pouvoir précédemment, le MSZP. La thématique d’une contestation du traité de Trianon était le principale sujet de campagne du Jobbik qui fantasme de recrée la Grande Hongrie.
Cette épisode est toujours dans les mémoires, c’est pourquoi vous trouverez dans les magasins de souvenirs en Hongrie souvent des carte de la Grande Hongrie.
L’histoire du Traité de Trianon a été continuellement sauvegarder dans la mémoire des hongrois qui encore aujourd’hui bien que cela concerne plus les anciennes générations se sentent victime de l’Histoire.



Présentation de la Hongrie, situation géographique :
2 mai, 2011, 22:29
Classé dans : Geographie

La Hongrie est un pays d’Europe central est non de l’est comme on le dit souvent, c’est un abus de langage. De plus cela ne se dis pas la bas car c’ est très mal vus par les hongrois.
La Hongrie est rentrée dans l’Union Européen en 2004.
La Hongrie est frontalière à sept pays : Au nord la Slovaquie, à l’est l’Ukraine, au sud-est la Roumanie, au sud la Serbie, au sud-ouest la Croatie et la Slovénie et enfin à l’ouest l’Autriche.
La Hongrie à une superficie de 93 028km2, le pays dispose de nombreuses sources d’eaux et de beaucoup de nappes phréatiques rien qu’a Budapest on en dénombre 23 !
C’est pour la qualité de son eau minérale que la Hongrie est connus, de plus du au long siège des turcs en Hongrie, Budapest est devenus la capitale européenne des spa et thermes, et le plaisir de se baigner et bien encré dans les esprits des hongrois ainsi que l’importance de l’eau.
Le Danube, le second plus long fleuve d’Europe après la Volga en Russie traverse la Hongrie du nord au sud, la capital Budapest ainsi que d’autres villes ce sont former aux bords du fleuve qui une fois la Hongrie quitter poursuit son chemin en Roumanie pour se jeter dans la mer noir.
La Hongrie compte 22 départements et sept régions : La Transdanubie de l’Ouest dont le chef lieu est Györ ville de sous traitance d’Audi et BWV,la Transdanubie Centrale qui partage avec la Transdanubie du Sud la gestion du lac Balaton l’un des plus grands d’Europe. Ensuite nous avons la Hongrie du Centre avec le département de Pest dans lequel se situe la capitale, puis il y a au sud de celle ci la Grande Plaine du Sud dont le chef lieu est Szeged première ville universitaire du pays, enfin il y a le Nord de la Grande Plaine avec Debrecen comme ville principale qui n’est autre que la deuxième ville du pays en terme de population après Budapest, enfin la région nommée Hongrie du Nord gérer par Miskolc ville industrielle.
La Hongrie est un pays assez plat avec peu de montagnes si ce n’est près des frontières Slovaques,Roumaines et au bords du lac Balaton ou on aperçoit des volcans éteint.
La population total est de 9,9 millions d’habitants,elle est en régression, en effet encore en 2009 la population de la Hongrie était de 10 millions d’habitants, ainsi en 2010, la barre symbolique des 10 millions qui faisait la fierté du peuple hongrois depuis des années n’est plus.

NB : Noms des régions en hongrois : Nyugat Dunatul, Del-Dunatul,Közep Dunatul,Közep Magyarorszag,Del-Alföld,Eszak Alföld,Eszak Magyarorszag.



Histoire rapide et chronologique de la Hongrie, évènements majeurs :
1 mai, 2011, 23:40
Classé dans : Histoire

En 895 arrivent les premiers hongrois avec Árpád et six autres chef de tribus guidés d’après la légende par le Turul (faucon ou aigle) sur les bord du Danube après avoir immigrés de l’Oural.
1000 : Christianisation et unité du pays par Istvan, en français Etienne, premier roi de Hongrie.
1382 : Apogée de la Hongrie, elle s’étend de la Croatie à la Pologne.
1526 : Bataille de Mohács, les Ottoman prennent le contrôle de la Hongrie et siègeront 150 ans sur Buda et Pest.
1700 : Les Habsbourg prennent le pouvoir délaissé par les turcs suite aux insurrections venus de Transylvanie, il créeront l’Autriche-Hongrie qui se divisera en 1918.
1703 : Insurrection de Ferenc Rakóczy contre les Habsbourg.
1848 : Guerre d’indépendance de Hongrie contre Vienne, mener par Kossuth et Pétöfi, elle durera un an et ce finira par une défaite hongroise.
1848-1849 : Premier pont réuniant Buda à Pest il s’agit du pont des chaines ( Lancid).
1914 : L’Autriche-Hongrie rentre en guerre contre la Serbie suite à l’attentat de Sarajevo dans lequel est mort l’archiduc d’Autriche-Hongrie, François Ferdinand, ainsi débute la première guerre mondiale.
1918 : Traité de Trianon, l’Autriche-Hongrie est détruite, naissance de la Yougoslavie et de la Tchécoslovaquie, la Roumanie récupère une grande part de l’ancien empire.
1938 : Prise de pouvoir de Horthy à Budapest, il est allié à Hitler.
1944 : Budapest est bombardé.
1955 : La Hongrie rentre dans le pacte de Varsovie.
1956 : Insurrection de Budapest, les hongrois mener par l’intellectuel Imre Nagy veulent le départ des troupes soviétiques ainsi que le pluripartisme, ils veulent aussi quitter le pacte de Varsovie, violente répression des chars de l’armée rouge, c’est la répression la plus meurtrière qu’est connus les hongrois.
1989 : La Hongrie ouvre sa frontière avec l’Autriche et réinstaure le pluripartisme.
2004 : Entrée dans l’Union Européenne.
2011 : Présidence tournante de l’Union Européenne par la Hongrie du premier janvier 2011 au trente juin.


12

Regard musulman |
newsdesnewsunblogfr |
ellouze |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Croire au changement pour ....
| librealgerie
| Libre Pensee