Bienvenue sur mon blog : Pour découvrir la Hongrie et la comprendre !!!

Relations de voisinages ou « le malaise hongrois » :
30 mai, 2011, 22:50
Classé dans : politique

Depuis le traité de Trianon en 1918 qui à divisé l’Autriche-Hongrie en plusieurs pays avec la création de deux nouveaux Etats, la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie subsiste un malaise dans l’esprit des hongrois.
Tout d’abord la Hongrie a perdu une grande partie de sa superficie, premièrement la Roumanie alliée de la France à récupérer beaucoup de territoires de l’Autriche-Hongrie (111km2), ensuite comme c’est écris ci dessus s’est crée deux nouveau Etats, mais outre l’aspect territoriale, trois millions de hongrois se sont retrouver du jour au lendemain dans de nouveaux Etats.
Aujourd’hui la Hongrie compte 9,9 millions d’habitants mais il existe certaines zone géographiques ou les minorités hongroises sont assez nombreuses notamment dans les pays limitrophes comme la Slovaquie ou 10% de la population est hongroise.Ils sont aussi assez nombreux en Roumanie à peu près un million ou encore en Serbie dans la région autonome du Voïvodine ou il représente 14,2% de la population.
Ce fait est problématique comme les hongrois gardent en mémoire ce triste épisode de leur histoire, cela crée des tensions importantes entre ethnies dans les pays concernés, si bien que ce problème est devenu une question politique, du coup les tensions entre Budapest et Bratislava ont prit des tournures assez conflictuelles pour ne citer qu’un exemple.
Suite à la victoire du FIDESZ partis politique hongrois de droite actuellement au pouvoir le 25 avril 2010, la question de l’identité national à été posé et Budapest à voté une loi qui permet aux hongrois de Slovaquie d’avoir la double nationalité, Bratislava à tout de suite réagit en disant que si un hongrois de Slovaquie choisirait la nationalité hongroise il se verrait retirer sa nationalité slovaque.
Dans tous les pays voisins de la Hongrie ou vivent des communautés magyar, des partis politiques hongrois les représentent et se veulent garant de la protection des hongrois des autres pays et se battent pour leur apporter plus de droits. Ainsi les Sicules, qui sont les hongrois de Roumanie veulent crée un pays autonome en Roumanie ou bien se rattacher a la Hongrie, il faudra particulièrement être attentif au cas roumains car en 2012 se joue les élections présidentielle et parmi les candidats se trouvent le chef du partis hongrois de Roumanie.
Bien que ce dernier n’est pas l’intention de prendre par à un tel projet souhaiter en grande partie par les populations hongroises de Roumanie, si il l’emporte cela pourrait crée de nouvelles tensions entre Budapest et Bucarest.
Enfin il faut rester vigilant à l’égard de la Serbie dont les hongrois se trouvent déjà dans une régions autonome.Tout fois l’espoir que le Voïvodine devienne le 196 Etats du monde est pratiquement inexistant.
Heureusement les tensions politiques se sont atténuer et Viktor Orban, le premier ministre a réussit à trouver un accord avec ses homologues slovaques.
Cette thématique n’en reste pas moins risquée, et est le terrain privilégié du Jobbik partis d’extrême droite hongrois qui est devenus la troisième force politique de Hongrie en 2010 créent la surprise derrière le partis socialiste au pouvoir précédemment, le MSZP. La thématique d’une contestation du traité de Trianon était le principale sujet de campagne du Jobbik qui fantasme de recrée la Grande Hongrie.
Cette épisode est toujours dans les mémoires, c’est pourquoi vous trouverez dans les magasins de souvenirs en Hongrie souvent des carte de la Grande Hongrie.
L’histoire du Traité de Trianon a été continuellement sauvegarder dans la mémoire des hongrois qui encore aujourd’hui bien que cela concerne plus les anciennes générations se sentent victime de l’Histoire.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Regard musulman |
newsdesnewsunblogfr |
ellouze |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Croire au changement pour ....
| librealgerie
| Libre Pensee